Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Tous les droits pour toutes les personnes en situation de handicap

En ratifiant la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) en 2014, la Suisse s’est engagée à prendre des mesures pour garantir l’inclusion des personnes en situation de handicap. 

La mise en œuvre de la CDPH est en cours dans notre pays, toutefois des lacunes subsistent, notamment dans les domaines de l’aide humanitaire (art. 11) et de la coopération au développement (art. 32). Pour combler ces lacunes et renforcer le principe important de la participation des personnes handicapées, AGILE.CH et CBM Suisse, partenaire du collaborent depuis début 2021 pour le projet «Tous les droits pour toutes les personnes en situation de handicap».

Coopération internationale suisse inclusive

L’objectif du projet est de promouvoir une coopération internationale suisse inclusive, accessible et conforme à la CDPH. Dans cette perspective, il est important de renforcer les organisations de personnes en situation de handicap et les autoreprésentantes afin qu’elles et ils puissent jouer un rôle actif et compétent dans la mise en œuvre de la CDPH. La participation des personnes en situation de handicap favorise la qualité des mesures de mise en œuvre. Dans le même temps, il convient de promouvoir la solidarité et les échanges entre les organisations de personnes en situation de handicap du Sud et du Nord.

Activités 2021

Dans ce but, divers travaux préliminaires sont en cours en 2021, afin de poser les bases du projet qui se déroulera sur plusieurs années et débutera en 2022:

Une enquête sera réalisée pour créer une cartographie de toutes les organisations suisses qui s’engagent en faveur des droits et des préoccupations des personnes en situation de handicap. Cela permettra d’obtenir une vue d’ensemble des différentes organisations et de leurs structures et de distinguer entre organisations de et pour personnes handicapées. En outre, une enquête sera menée auprès des personnes autoreprésentantes afin de déterminer quelles sont les conditions nécessaires pour qu’elles puissent et veuillent s’impliquer. Nous nous réjouissons de découvrir quelles sont les préoccupations et les priorités des personnes concernées par le handicap. Enfin, une troisième enquête auprès des ONG suisses dans le domaine des droits humains permettra de savoir dans quelle mesure les droits des personnes handicapées et la mise en œuvre de la CDPH sont également un enjeu pour ces organisations. L’inclusion est une question qui concerne la société dans son ensemble et doit donc également être vécue et mise en œuvre par d’autres organisations.

Un premier échange avec des organisations d’entraide issues du Sud et du Nord dans le monde aura également lieu en 2021. En raison de la situation actuelle, il s’agira très probablement d’un mélange de rencontres en ligne et en présentiel. Cet échange sera organisé en étroite collaboration avec l’Alliance internationale des personnes handicapées (IDA) et le Forum européen des personnes handicapées (FEPH). Tous deux sont des proches partenaires de CBM. Et AGILE.CH est également membre du FEPH. Sur la base de tous ces résultats, le projet portant sur plusieurs années démarrera en septembre de cette année.

Approche et principes

Le projet suit une approche basée sur les droits humains et repose en particulier sur les principes généraux de la CDPH (art. 3). En outre, le projet est conforme à l’approche et aux principes de CBM en matière de développement des capacités:

  1. Responsabilité: Les capacités sont renforcées conformément aux principes des droits humains que sont la participation pleine et effective, l’égalité et la non-discrimination, afin de promouvoir l’identification des personnes en situation de handicap et des organisations qui les représentent, et la responsabilité à leur égard.

  2. Direction assurée par des personnes en situation de handicap: En tant qu’acteurs actifs/actrices actives de la conception, du suivi et de l’évaluation des programmes de développement des capacités, du plaidoyer, de la formation et du conseil, conformément à la CDPH.

  3. Transformation: Une approche de renforcement des capacités qui ne consiste pas seulement à exécuter des tâches de manière compétente, mais aussi à provoquer un changement systémique dans les structures, les attitudes et les mentalités, à s’attaquer aux causes profondes de la discrimination et à veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte.

  4. Travail en partenariat avec une approche inclusive et hybride: La technologie permet une collaboration plus étroite entre les réseaux, les différentes plateformes de connaissances et les communautés. C’est pourquoi des approches hybrides réfléchies sont nécessaires pour exploiter et optimiser des médias de partage et d’apprentissage diversifiés et accessibles et accroître l’accès et les possibilités des organisations d’entraide. En cette période de crise sanitaire, une telle approche inclusive et hybride est plus nécessaire que jamais.

  5. Adaptabilité et pertinence: Le renforcement des capacités n’est pas un processus prédéterminé. Il repose sur de véritables partenariats qui permettent un soutien flexible, adaptable et pertinent en fonction du contexte national et des priorités des organisations d’entraide.

  6. Réciprocité: Le renforcement des capacités est un processus d’apprentissage réciproque qui permet à tous les participants et toutes les participantes de grandir, de se remettre en question et de développer le travail de chacun.e. L’auto-motivation et la participation active sont des pierres angulaires importantes du renforcement des capacités.

  7. Progrès et inspiration: Le développement des capacités prend du temps et doit être encouragé et soutenu au moyen de calendriers réalistes et d’objectifs stimulants mais réalisables. Dans un même temps, des ressources pratiques et des systèmes de soutien qui motivent et responsabilisent doivent être mis à disposition.

  8. Du temps pour une pratique ouverte, solidaire et réfléchie: Instaurer la confiance et une culture de pratique réflexive et d’ouverture à l’apprentissage par l’erreur.

  9. Apprentissage par la pratique et la localisation: S’engager à investir du temps et à faire preuve de souplesse pour créer des approches favorisant l’autonomie et le renforcement des capacités. L’expertise locale diversifiée est valorisée et les organisations d’entraide et les partenaires à tous les niveaux développent, apprennent et conduisent des initiatives de développement local qui génèrent des connaissances locales pertinentes pour soutenir un changement de fond.

«Tous les droits pour toutes les personnes en situation de handicap» est un projet de la Confédération, mis en œuvre par AGILE.CH et CBM.

Pour toute question concernant le projet, nous vous invitons à prendre contact avec Raphaël de Riedmatten et Mirjam Gasser.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil