Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Comme un miracle

Voir enfin à nouveau, c’est comme un miracle. Mais de très nombreuses personnes dans les pays pauvres, qui ont perdu la vue à cause de la cataracte, sont opérées tard ou pas du tout. CBM contribue à changer cette donne au Zimbabwe.

«J’aime bien jouer à Pada», confie Tawa. Pada ressemble à la marelle chez nous: des carrés tracés dans le sable mènent au ciel. Il faut lancer un caillou dans un carré et sautiller sur une jambe jusque-là. Mais Tawa saute toujours sur les lignes et vise souvent trop à droite ou à gauche. «Les autres enfants pensent que je triche. Mais comme je ne vois pas bien, je saute souvent à côté.» Alors Tawa, 8 ans, est exclue du jeu et se tient en retrait, triste. Sa maman, qui observe souvent ce genre de scènes, pousse alors de profonds soupirs. Tawa tourne la tête et dit doucement: «Maman, je ne te vois pas.»

«J’ai tellement de peine », explique sa maman Pamela Guzura, «de devoir assister à tout ça et de ne pas pouvoir l’aider.» Depuis deux ans déjà, la vue de Tawa ne cesse de baisser. Elle a de plus en plus de difficultés à lire au tableau et son écriture devient quasi illisible. L’instituteur a conseillé à la maman de consulter un ophtalmologue. Mais pour se rendre avec sa fille de la petite ville de Norton jusqu’à Harare, à 50 km de là, Pamela Guzura doit économiser pendant des mois. Abandonnée par son mari, cette mère seule de cinq enfants arrive tout juste à garder la tête hors de l’eau en faisant des ménages.

Et pendant ce temps, Tawa subit les moqueries des autres enfants parce que dehors elle cligne des yeux et qu’elle préfère rester dans l’obscurité du petit deux-pièces familial. La lumière du jour l’éblouit trop. «Tawa n’arrête pas de se cogner partout et de s’encoubler», explique sa mère. L’instituteur a noté dans son carnet que Tawa était intelligente et qu’elle aurait sans doute d’excellents résultats si seulement elle voyait mieux.

Finalement, la maman réussit à économiser suffisamment d’argent pour emmener sa fille à la clinique ophtalmologique Sekuru Kaguvi. Avec la clinique Morgenstern soutenue par CBM près de Masvingo, elle est la seule au Zimbabwe à effectuer des opérations ophtalmologiques sur des enfants. Le diagnostic du Dr Kudzai Zimudzi, chirurgien ophtalmologue, ne se fait pas attendre: «Tawa ne voit plus qu’entre 30 et 50 pour cent, une perte qui ira en empirant. Elle doit être opérée d’urgence de la cataracte, car les yeux et le cerveau d’un enfant de 8 ans se développent encore. Si on attend davantage, il sera trop tard pour retrouver une bonne capacité visuelle.» Le soulagement de la maman est immense quand elle apprend que les frais du traitement seront entièrement pris en charge par CBM.

Deux jours plus tard, les yeux de Tawa ont reçu des cristallins artificiels et les pansements ont été retirés. Tawa cligne des yeux et regarde prudemment autour d’elle dans la salle d’auscultation. «Je vois beaucoup beaucoup mieux qu’avant!» dit-elle en souriant avant d’ajouter:«Quand je serai de retour à la maison, la première chose que je ferai c’est écrire. Je suis sûre que j’écris beaucoup mieux maintenant.» Rayonnante, sa maman lui caresse les cheveux:«Je suis tellement soulagée!»

Comment apporter votre aide

Avec votre don, vous permettez à nos cliniques partenaires de dépister les personnes concernées et à les soigner. C’est ainsi que la cécité évitable peut être guérie ou empêchée. Pour des enfants, l’opération de la cataracte, avec narcose complète et suivi  ophtalmologique, coûte 180 francs. Chaque franc est précieux!



Des dizaines de milliers de personnes touchées par une cécité évitable

L’Afrique subsaharienne affiche l’un des taux de cécité les plus élevés au monde– plus d’un pour cent des adultes sont aveugles. La moitié d’entre eux à cause de la cataracte. Pour le seul Zimbabwe, ils sont près de 30 000 à espérer une opération qui leur sauvera la vue. A quoi il faut ajouter 35 000 personnes dont la capacité visuelle est fortement diminuée à cause de cristallins opacifiés. De fait, 130 000 yeux devraient être opérés d’urgence dans ce pays.

CBM promeut l’aide ophtalmologique au Zimbabwe depuis 1974. Aujourd’hui, CBM soutient le système de santé du pays afin de rattraper le retard pris dans les opérations. Jusqu’ici, seule une moitié des personnes ayant perdu la vue à cause de la cataracte ont bénéficié d’une opération. Pourtant, dans quelques années, le pays devrait pouvoir gérer les nouveaux cas sans l’aide de CBM. A elle seule, CBM Suisse permet chaque année environ 3000 opérations de la cataracte, et la Fédération CBM internationale près de 7000.

L’approche de CBM s’effectue sur plusieurs plans: d’une part, elle assure l’approvisionnement en appareils et matériel ophtalmologiques ainsi que la formation de personnel médical. Par ailleurs, des postes d’opération mobiles sont organisés en complément aux cliniques existantes. CBM promeut aussi les campagnes d’information et les dépistages précoces. De plus, tous les services sont rendus accessibles aux personnes en situation de handicap. C’est ainsi que des locaux sont conçus sans obstacles et que les informations sont proposées en braille, gros caractères, pictogrammes ainsi qu’en langue des signes et en langage simplifié.

Pourquoi les gens perdent la vue

On recense 43 millions de personnes aveugles dans le monde. 9 personnes aveugles sur 10 vivent dans les pays en développement.

Ont perdu la vue:

  • 17 millions à cause de la cataracte
  • 3,6 millions à cause du glaucome
  • 3 millions par manque de correction optique
  • 1,8 million à cause de la dégénérescence maculaire due à l’âge (DMLA) (macula = zone centrale de la rétine où l’acuité visuelle est maximale)
  • 1 million à cause d’une rétinopathie diabétique
  • Près de 1 million à cause du trachome, une infection bactérienne
  • 16 millions pour d’autres raisons comme un décollement rétinien chez les prématurés, la déformation de la cornée, des séquelles d’accident, des inflammations, une carence en vitamine A ou des tumeurs.

Source: International Agency for the Prevention of Blindness, 2021

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil