Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

«Le docteur a nettoyé mes yeux»


Navraj, atteint du syndrome de Down, vit dans un orphelinat. Comme sa vue ne cesse de baisser, il est souvent silencieux et triste. Un jour, l’équipe mobile de la clinique ophtalmologique soutenue par CBM de Bhopal, en Inde, découvre son existence.

«Je vais encore visiter le centre pour orphelins à proximité», a décidé Manoj Dhavadiya de l’équipe de la clinique mobile. Cette étape terminait le dépistage à l’école publique de Piplani, en périphérie de la ville de Bhopal, dans le centre de l’Inde.

Un collaborateur de la clinique ausculte les yeux de ce jeune atteint du syndrome de Down.
Le diagnostic tombe très vite: Navraj souffre de la cataracte aux deux yeux.

Tout devant dans la file d’attente, les enseignants ont placé Navraj, un jeune de 13 ans atteint du syndrome de Down, qui vit au centre depuis l’âge de deux ans. «Quand il fait grand jour, il se plaint de ne pas bien voir», a rapporté son institutrice, «et nous devons souvent lui donner la main pour passer des locaux de l’école au bâtiment d’habitation.»

Son institutrice a observé des signes de son handicap visuel il y a une année déjà: «Il avait de la peine à trier les petites choses.» En fait, Navraj est un garçon éveillé, «il a même compris comment assembler un puzzle.» Mais cette activité le fatiguait de plus en plus, explique-t-il lui-même: «Je devais tenir la pièce très près de mes yeux, sinon je ne voyais rien.» Est-ce qu’il reconnaît la petite image sur la pièce? «Non», bégaie-t-il, «c’est tout flou.»

Grâce à une lampe d’examen, Manoj Dhavadiya, collaborateur de la clinique, a tout de suite su d’où venait le problème: «Il s’agissait d’une cataracte bilatérale sous forme de taches blanches. Navraj nécessitaitune opération au plus vite.»

Un jeune atteint du syndrome de Down avec un pansement sur l’œil est assis sur un lit d’hôpital. Son éducatrice et un médecin se tiennent à côté de lui.
Le lendemain de l’opération, la protection oculaire et le cathéter sont retirés.
Un jeune qui porte des lunettes d’optométrie fixe avec curiosité l’écran de test visuel.
Navraj est émerveillé par sa nouvelle capacité visuelle et examine avec curiosité l’écran utilisé pour le test de vue.


Deux jours plus tard, le cristallin opacifi é de l’oeil droit est remplacé par un cristallin transparent. «Le docteur a nettoyé mon oeil, il était très sale», explique Navraj, son oeil encore recouvert d’un pansement. «C’est pourquoi je ne voyais pas clair.» Après que l’infi rmier a retiré la coque qui protège son oeil, Navraj court à travers les couloirs et claironne, tout joyeux: «Je vois clair!»

Toute la journée, Navraj est rayonnant et souriant. L’éducatrice qui l’accompagne se réjouit avec lui: «C’est incroyable. Avant, Navraj était silencieux et anxieux. Maintenant, il va et vient, détendu et souriant.»

Un jeune atteint du syndrome de Down qui porte des lunettes, en compagnie de son éducatrice.
Grâce à l’opération et aux lunettes, Navraj voit de nouveau clairement.

Une semaine plus tard, Navraj se présente pour le contrôle de suivi. Il déborde d’énergie. «Aujourd’hui, le docteur va me donner des lunettes», annonce-t-il tout excité. Il participe avec application à la détermination de sa dioptrie. «Maintenant, je peux lire presque toutes les lettres», s’étonne-t-il.

De retour à l’orphelinat, il prend part à l’atelier de bricolage. «Je plie un papillon», raconte Navraj, «puis je peindrai ses ailes.» Son institutrice s’émerveille: «Navraj a toujours le sourire et discute avec ses camarades. Il adore bricoler, sans plus devoir tenir les objets tout près des yeux. Grâce à cette opération, sa vie est devenue tellement plus simple. Merci du fond du coeur de lui avoir permis de retrouver la vue et la confi ance en lui!»

Soutenue par CBM Suisse depuis 2017, la clinique ophtalmologique Sewa Sadan de Bhopal est aujourd'hui exempte d'obstacles architecturaux

  • Bâtiment accessible
  • Informations spécifiques pour personnes sourdes et malvoyantes
  • Les collaborateurs sont formés pour prendre en compte les droits et les besoins des personnes handicapées
  • La population est informée sur les maladies des yeux et sur l'accessibilité à la clinique
  • Lors des interventions sur le terrain, on recherche de manière ciblée les personnes handicapées pour les soigner

Comment apporter votre aide

Offrez la vue aux enfants et aux adultes grâce à une opération de la cataracte. Grâce à votre don, vous rendez possible la santé des yeux pour tous.



Madhya Pradesh, l’un des Etats les plus pauvres de l’Inde

  • 80 millions d’habitants
  • Près de 40 pour cent vivent au-dessous du seuil de pauvreté
  • La catastrophe chimique due à une explosion dans une fabrique de pesticides à Bhopal en 1984 a fait des milliers de morts
  • Manque d’eau et érosion des terres
  • Système de santé public précaire
  • Des dizaines de milliers de personnes devenues aveugles à cause de la cataracte

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil