CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

«Je peux enfin aller à l’école!»

Dans les pays comme la Suisse, les pieds bots sont corrigés très tôt après la naissance, sans intervention chirurgicale. Mais huit enfants sur dix concernés par cette malformation vivent dans des pays pauvres, où chaque année plus de 150 000 bébés viennent au monde avec des pieds bots. Pour la majorité des familles, même le trajet jusqu’à la clinique est inabordable.

Quel enfant n’a pas envie de courir, sauter et grimper – être un enfant, tout simplement ? Pourtant, d’innombrables filles et garçons ne peuvent marcher qu’au prix de fortes douleurs parce qu’elles et ils sont nés avec des pieds bots. Ramsaran, petit Népalais de 5 ans, s’ennuyait jour après jour en attendant le retour de ses frères et sœurs de l’école. Ce bambin se déplaçait avec peine sur les genoux et les mains, s’écorchant quand il sortait de chez lui.

Permettre aux enfants de marcher

Sur mille enfants, un à deux naissent avec un pied bot. Chaque année, entre 150 000 et 200 000 bébés viennent au monde avec cette malformation des pieds, environ deux fois plus de garçons que de filles. D’autres présentent une infirmité motrice cérébrale, une fente labio-palatine, des membres malformés ou même manquants, ou encore une spina bifida.

Pour éviter que les enfants ne restent handicapés à vie, il faut les traiter rapidement. Les assistants en réadaptation jouent ici un rôle crucial. Ils se rendent dans les hameaux de montagne isolés à la recherche d’enfants souffrant d’un handicap. Ils expliquent aux familles les différentes aides envisageables, auscultent les enfants et les accompagnent avec le père ou la mère dans une clinique. Plus tard, ils montrent aux parents les exercices thérapeutiques et contrôlent les progrès réalisés.

Chez les enfants en âge préscolaire, les pieds bots peuvent être la plupart du temps redressés sans chirurgie grâce à la méthode non invasive de Ponseti : six bandages de plâtre pendant une se¬maine chacun permettent de redresser le pied dans sa bonne position. Ensuite, le talon d’Achille est en partie sectionnés lors d’une petite intervention.

Après trois autres semaines de plâtre, le tendon s’est reformé dans sa bonne longueur. Pour la première fois, l’enfant peut se tenir sur la plante des pieds et exercer la marche avec des chaussures orthopédiques. Il aura encore besoin de celles-ci et de chaussons reliés par une barre (attelle de nuit) pendant quelques années, jusqu’à ce que la position des pieds soit durablement stabilisée.

Comment apporter votre aide

Avec 60 francs, vous financez la fabrication d’une paire de chaussures orthopédiques et de l’indispensable attelle de nuit. Avec 120 francs, vous permettez deux semaines de travail sur le terrain. Avec 350 francs, vous permettez de corriger les pieds bots d’un enfant. Chaque montant compte !



« J’aimerais pouvoir courir, jouer et aller à l’école »

CBM a mis en oeuvre des programmes nationaux pour lutter contre les pieds bots en Ouganda et au Malawi. Ces programmes sont devenus des modèles pour d’autres régions pauvres et ont fait de la méthode Ponseti un standard thérapeutique. En 1999, Michiel Steenbeek, physiothérapeute de CBM, a développé les attelles de nuit, qui sont fabriquées sur place à peu de frais et qui évitent que les pieds ne se déforment à nouveau. Pour l’Afrique de l’est, australe et centrale, CBM a instauré un cursus universitaire pour du personnel en orthopédie.

« CBM bénéficie d’une expérience de plusieurs dizaines d’années dans des programmes orthopédiques couronnés de succès. Des familles vivant dans la pauvreté ont enfin accès à des services thérapeutiques, à la chirurgie orthopédique et plastique ainsi qu’à des prothèses et des attelles. Tout ceci est intégré à un réseau qui mène des campagnes de dépistage et de suivi par le biais d’assistants en réadaptation villageois. Et avec nos partenaires de projets, des groupes d’autoreprésentation de personnes en situation de handicap et d’autres organisations locales, nous travaillons de manière globale. »

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil