Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Aider les personnes malentendantes

Parmi les nombreuses mesures de CBM en faveur des personnes malentendantes, citons les opérations des oreilles et les aides auditives. Cette aide est urgente dans les pays en développement.

Un homme examine l’oreille d’un petit enfant.
Les contrôles systématiques dans les villages et les écoles aident à diagnostiquer et traiter en temps utile les troubles de l’ouïe.

Sur plus de 350 millions de personnes dans le monde qui souffrent d’un handicap auditif, 70 millions sont sourdes. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sur ces 350 millions de personnes, près de 80 pour cent vivent dans des pays pauvres. Il y a de nombreuses causes aux pertes auditives. L’insuffisance des soins de santé et la pauvreté ont également de graves conséquences.

Les handicaps de l’ouïe sont invisibles et les effets sont dévastateurs: les enfants malentendants et sourds sont considérés comme inaptes à l’enseignement, stupides, obstinés et rebelles. Parce qu’ils n’entendent rien ou presque rien, l’acquisition du langage est entravée, ce qui se répercute sur le développement de la pensée. Une fois adultes, les personnes mènent une existence de marginaux, dans une extrême pauvreté.

Des soins otologiques à la promotion de l’emploi indépendant

Voici comment nous assistons les personnes malentendantes:

  • Examens
  • Traitement de leur maladie des oreilles
  • Opérations
  • Moyens auxiliaires (par ex. appareils auditifs et embouts)
  • Formation et perfectionnement de personnel médical
  • Mesures de réadaptation (par ex. encouragement précoce)
  • Formation à la langue des signes
  • Education de base et professionnelle
  • Promotion de l’emploi indépendant

En 2018, grâce à l’aide de CBM, 226'000 personnes malentendantes ont été traités et 398'000 personnes supplémentaires ont été auscultées. 5'000 appareils auditifs ont été remis. En outre, 35'000 personnes malentendantes ont obtenu un soutien inclusif.

Eviter la surdité et les atteintes auditives

Selon l’OMS, la moitié des surdités et des atteintes auditives pourrait être évitée. Dans son travail concernant l’ouïe, CBM met l’accent sur la prévention de la façon suivante:

  • Contrôles systématiques dans les écoles et les villages pour identifier et traiter à temps les troubles de l’ouïe
  • Contrôles systématiques des femmes enceintes, pour diagnostiquer et traiter en temps utile les infections. On devrait ainsi réduire le risque pour l’enfant de naître handicapé (de l’ouïe)
  • Développement de l’aide à l’accouchement
  • Vaccination des enfants contre la rougeole et la rubéole
  • Vaccination des femmes contre la rubéole
  • Information pour prévenir la prise de médicaments nuisibles à l’ouïe

Plus d’appareils auditifs dans le monde

Un jeune Zambien portant un appareil auditif.
Pendant dix ans, Frank n’entendait presque rien. Deux petits appareils auditifs ont transformé sa vie.

En collaboration avec d’autres organisations et l'OMS, CBM a lancé la campagne WWHearing (Worldwide Hearing Care for Developing Countries/Fourniture d’appareils auditifs aux pays en développement), afin chaque personne ayant besoin d’un appareil auditif en obtienne un effectivement. Car sur cent appareils acoustiques nécessaires, seuls dix sont disponibles.

Frank, un garçon de dix ans, en a reçu un par un projet soutenu par CBM. Depuis tout petit, il souffrait d’otites moyennes non traitées, et ses tympans ont été perforés. Une chirurgienne d'une clinique soutenue par CBM l’a opéré gratuitement. Avec ses nouveaux appareils auditifs, l’école lui est enfin ouverte: «Maintenant je comprends tout», dit-il avec enthousiasme.

Encouragement des enfants sourds

Une fillette éthiopienne parle en langue des signes.
CBM mise sur un encouragement précoce de la langue des signes afin que les enfants sourds puissent prendre part à la vie.

CBM soutient également le suivi pédagogique spécifique et scolaire d’enfants dont la capacité auditive ne peut être améliorée. Ils reçoivent dès que possible un entraînement ludique à la langue des signes et, en fonction de leur capacité auditive résiduelle, une thérapie de la parole. La langue des signes est la langue maternelle réelle de ces enfants. Grâce à elle, ils apprendront plus tard également l’écriture.

Souvent, les enfants suivent d’abord une école spécialisée pour enfants sourds avant de rejoindre l’école ordinaire. Là, le partenaire local de CBM continue l’accompagnement de l’enfant, forme ses enseignants, fournit des interprètes de la langue des signes – et sensibilise les parents et les proches. Ils apprennent à communiquer avec l’enfant sourd et acquièrent un vocabulaire de base en langue des signes. Ainsi, leur enfant peut prendre part à la vie familiale et sociale.

Pour les adultes sourds, la langue des signes représente également un outil important de communication et donc de participation à la vie. Des groupes d’entraide et des visites régulières à domicile par des spécialistes du partenaire CBM apportent un soutien. Par le fait que les proches valorisent et encouragent les points forts personnels, il se produit une saine prise de conscience.

Comment apporter votre aide

Soutenez les personnes malentendantes. Chaque franc compte!

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil