Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Guatemala

Une équipe médicale opère deux patients.
La coopération avec l’hôpital ophtalmologique Visualiza vise surtout à améliorer les soins ophtalmologiques dans les contrées éloignées du Guatemala.

Le Guatemala est l’Etat le plus peuplé de la langue de terre d’Amérique centrale qui sépare l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. Le Guatemala a des frontières communes au nord avec le Mexique, au sud avec le Salvador et le Honduras et à l’ouest avec le Belize.

Le long de la côte pacifique s’étire une large terre très fertile, qui est exploitée comme une grande propriété. Les hauts plateaux centraux qui s’étendent ensuite vers le nord-est sont les régions les plus peuplées et fortement marquées par la population et la culture indigènes des descendants des Mayas. Plusieurs volcans en partie en activité surplombent les hauts plateaux et présentent des risques pour les communautés aux alentours. La plaine située au nord en direction de la presqu’île mexicaine du Yucatan est tropique et moins peuplée, mais représente toujours encore une destination pour les familles indigènes de petits paysans. Le Guatemala a une population de 16.5 millions d’habitants, dont plus de 50 pour cent appartiennent aux ethnies des Mayas. Selon le taux de pauvreté national, 59 pour cent de la population est considérée comme pauvre, dans les régions rurales même 76 pour cent. A l’index du développement humain (Human Development Index), le Guatemala était classé en 2017 au 127e rang sur 189 pays. 

CBM améliore les soins ophtalmologiques et soutient les enfants handicapés.

L’offre de soins médicaux est mauvaise pour les habitants des campagnes et des banlieues. CBM collabore avec la clinique ophtalmologique Visualiza. La clinique organise régulièrement des soins externes dans la plaine tropicale de Petén et dans les banlieues pauvres de la capitale Guatemala-City, afin que les habitants souffrant de maladies des yeux puissent être pris en charge et soignés. Dans ce but, aussi bien les services extérieurs que l’hôpital lui-même sont conçus ou bien construits sans barrières, afin de faciliter l’accès aux soins ophtalmologiques aux personnes handicapées. Visualiza se fait entendre auprès des autorités locales et influence ainsi l’accessibilité aux soins médicaux. En outre, elle joue un rôle important au sein de la commission ophtalmologique nationale. Celle-ci s’engage pour l’amélioration des soins médicaux en ophtalmologie, ainsi que pour la réduction des cas de cécité.

Dans la région sèche à la frontière avec le Honduras, appelée Chiquimula, une équipe de l’organisation partenaire de CBM, ADISA, travaille dans le domaine de la prise en charge d’enfants handicapés. Les familles et les personnes touchées reçoivent des conseils et sont accompagnées dans leur rééducation, par exemple pour des opérations indispensables. En collaboration avec des comités de communautés et de parents, le projet s’occupe également de l’amélioration de la situation des familles avec des enfants handicapés, par exemple dans le domaine de la scolarisation ou lors de campagne de prévention contre la malnutrition.

Le Guatemala en bref

Le Guatemala est aujourd’hui encore marqué par une forte inégalité entre une couche supérieure métisse et la majorité de la population indigène. L’index Gini, une mesure de de l’inégalité au sein d’une société, se situe aux alentours de 53 (Mexique: 42, Suisse: 32, Pays-Bas: 28). Le Guatemala a le taux d’imposition le plus bas de tous les pays d’Amérique Centrale. Les différences entre la faible couche de ceux qui déterminent l’économie et la majorité des indigènes a toujours à nouveau marqué l’histoire du pays. L’association patronale CACIF et les officiers militaires ont une très forte influence sur l’histoire du pays.

Les périodes démocratiques ont été brèves dans l’histoire du pays Entre 1944 et 1954, les présidents Arevalo et Arbenz ont entrepris une réforme du pays. Cette période a été suivie d’une dictature militaire également soutenue par les USA. Les pires années de la dictature ont été les années de guerre civile de 1960 à 1996, lorsque l’armée a procédé à des massacres parmi la population indienne qui sont considérés aujourd’hui comme un génocide. Suite à l’accord de paix de 1996, un développement démocratique précaire a débuté. Certains anciens présidents ont été accusés de corruption. La mafia de la drogue et les bandes peuvent difficilement être contrôlées par l’Etat. Dans la capitale Guatemala-City, la violence et l’insécurité sont largement répandues.

L’économie du Guatemala est aujourd’hui marquée d’une part par les transferts d’argent de la grande masse à des personnes qui avaient une fois émigré aux USA. Ensuite, le pays a mis en place une importante production de textile à bas prix pour le marché mondial en instaurant des zones franches de droits de douane et des conditions de travail libérales. Parmi les produits d’exportation de l’agriculture traditionnelle, on trouve en tête le café, les bananes et la cardamone. La diversité des paysages et de la culture attire des touristes de plus en plus nombreux. 

Comment apporter votre aide

Soutenez notre programme national en Equateur et rendez possible une aide intégrale!

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil