Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Crise corona: les personnes en situation de handicap dans les régions pauvres gravement menacées

En Suisse, le nombre de cas a régulièrement baissé et, après des semaines de confinement, la population retrouve petit à petit une vie à peu près normale. Mais dans les régions pauvres, la progression de la pandémie de coronavirus est catastrophique. Les personnes en situation de handicap et leurs familles sont tout particulièrement menacées. CBM Suisse fournit une aide d’urgence dans plusieurs pays d’Asie et d’Afrique.

Comment apporter votre aide

  • Avec 100 francs, vous assurez à une personne en situation de handicap des moyens de subsistance pour un mois.
  • Avec 250 francs, vous permettez d’organiser des cours pour des centres de santé villageois afin qu’ils soient en mesure d’ausculter des personnes en situation de handicap, de les conseiller et de les soigner.


La crise du corona dans les pays pauvres

La crise du coronavirus a engendré de grandes souffrances dans beaucoup de pays. Dans les régions pauvres, la situation se péjore de jour en jour.

  • Sans revenu: les familles ont faim. Les revenus déjà maigres se sont drastiquement ou complètement effondrés.
  • Sans protection: les masques et produits désinfectants sont hors de prix ou très difficilement accessibles.
  • Hygiène très limité: il n’y a pratiquement pas d’eau courante et pas du tout de produit désinfectant pour les mains. 
  • Impossibilité de maintenir la distance: les conditions de logement la plupart du temps exiguës rendent la distanciation physique généralement impossible.
  • Aide médicale insuffisante: de très nombreuses personnes n’ont pas accès à des soins. Et comme le personnel soignant manque de matériel de protection, les contaminations se multiplient.
Au Rwanda, un soignant prend la température d’un homme devant l’entrée de l’hôpital.
Des cliniques soutenues par CBM effectuent, comme mesure préventive, des prises de la température chez toutes les personnes qui pénètrent dans la cliniques.

Les personnes en situation de handicap sont tout particulièrement en danger

Dans les pays pauvres, les personnes en situation de handicap sont particulièrement menacées par les conséquences de la crise du coronavirus: elles sont souvent oubliées par les organisations d’aide d’urgence. De plus, les informations concernant les mesures de protection ou d’aide d’urgence restent inaccessibles aux personnes aveugles ou sourdes. Celles qui souffrent d’un handicap moteur ou visuel ne peuvent pas se procurer elles-mêmes de l’eau pour se laver les mains.

Par ailleurs, dans les pays pauvres, l’accès aux services de santé est souvent refusé aux personnes en situation de handicap. D’une part parce que de nombreuses cliniques et postes de santé comportent des obstacles architecturaux et sont très éloignés; d’autre part, les personnes en situation de handicap ne sont parfois pas soignées parce qu’on réserve les maigres ressources disponibles pour d’autres personnes. Malheureusement, l'opinion selon laquelle les personnes en situation de handicap ont moins de valeur que les autres est encore largement répandue. Cela pourrait avoir des conséquences dramatiques dans la crise actuelle.

L'encombrement des hôpitaux entraîne également la suppression de soins et services importants pour de nombreuses personnes en situation de handicap. De plus, selon la nature de leur handicap, les personnes en situation de handicap sont dépendantes de personnes extérieures qui les assistent. Dans bien des cas, elles ne peuvent pas recevoir la visite de leurs assistantes et assistants de santé en raison des couvre-feux. Et même si elles le pouvaient, il serait impossible de garder une distance physique suffisante. 

Suite aux mesures de confinement dans les pays en développement, les revenus déjà maigres d’innombrables personnes se sont carrément effondrés. Ici encore, ce sont surtout les personnes en situation de handicap et leurs familles qui sont durement touchées, elles qui vivent plus souvent que les autres dans la pauvreté. 

Une femme du Bangladesh en fauteuil roulant pompe de l’eau à un puits.
Pour les personnes en situation de handicap, des points d’eau accessibles sont tout particulièrement importants pendant cette crise.

L'aide d'urgence de CBM

CBM Suisse fournit une aide d’urgence à travers ses partenaires en Indonésie, au Népal, au Bangladesh et au Zimbabwe. Dans le même temps, elle soutient ses partenaires dans des projets en cours en Inde, au Pakistan, au Vietnam ainsi qu’au Burkina Faso, à Madagascar et au Niger. Comme le confinement a drastiquement réduit leurs services, ceux-ci utilisent actuellement les fonds qui leur parviennent pour l’aide d’urgence.

Accordez votre aide aux personnes en situation de handicap et à leurs familles. Elles sont gravement menacées:

  • Aide à la survie: Vous permettez que les familles reçoivent des paquets de survie ou de l’argent en espèces. Avec cet argent, elles peuvent s’acheter elles-mêmes la nourriture et d’autres biens de première nécessité dont elles ont le plus urgemment besoin.
  • Accessibilité: Vous garantissez que les personnes en situation de handicap aient accès à toutes les informations importantes pour elles et que les mesures de protection et les traitements médicaux soient sans barrières et donc accessibles pour elles.
  • Equipement de protection: Vous permettez que le personnel de santé soit équipé de masques, de gants et de produits désinfectants, de même que les cliniques avec des respirateurs et du matériel d’urgence.
  • Formation: Vous permettez que les équipes des centres de santé villageois bénéficient de cours afin qu’elles puissent ausculter des personnes en situation de handicap, les conseiller et les soigner.
  • Inclusion: Vous faites en sorte que les personnes en situation de handicap ne soient pas oubliées par l’aide d’urgence de l’Etat et des organisations humanitaires, mais au contraire spécifiquement impliquées.

«Mes revenus grâce à mes travaux de couture se sont complètement effondrés», explique Nita, qui habite dans un petit village proche de la ville indonésienne de Yogyakarta. «Je n’ai plus de quoi payer à manger et encore moins pour l’écolage des enfants.»

Nita, qui vit avec un handicap psychique, parvenait auparavant à subvenir aux besoins de la famille. Mais à cause du confinement, elle n’a plus pu recevoir de commandes pour des travaux de couture. Depuis la crise, sa famille a reçu une aide à la survie par le réseau de cliniques Yakkum financé par CBM. «Nous sommes très reconnaissants pour la nourriture et les graines de légumes que nous avons reçues.» Car jusqu’à présent, l’aide d’urgence du gouvernement local est restée virtuelle.

Une Népalaise aveugle se tient près d’un centre de distribution de paquets d’aide d’urgence.
La distribution de paquets de denrées alimentaires est aussi une composante de l’aide d’urgence de CBM.
Une Indonésienne, qui souffre de troubles psychiques, est agenouillée et remue une cuillère dans une casserole. Son mari, qui se tient derrière elle, a posé sa main sur son épaule.
Grâce à l’aide de Yakkum, partenaire local de CBM, Nita et sa famille ont à nouveau de quoi se nourrir.

«La pandémie du coronavirus a un grave impact sur les personnes en situation de handicap. Elles sont devenues encore plus vulnérables, ont pour la plupart perdu leur travail et n’ont plus de quoi subvenir à leurs besoins. Bien qu’elles disposent des mêmes droits que tout le monde, elles tombent à travers les mailles du filet social de l’Etat et des autres institutions. Elles ont besoin de l’aide d’urgence pour survivre.»

Cucu Saidah,
conseillère CBM en Indonésie pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

Comment apporter votre aide

  • Avec 100 francs, vous assurez à une personne en situation de handicap des moyens de subsistance pour un mois.
  • Avec 250 francs, vous permettez d’organiser des cours pour des centres de santé villageois afin qu’ils soient en mesure d’ausculter des personnes en situation de handicap, de les conseiller et de les soigner.


Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil