Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

La double approche de CBM

CBM s'efforce d'exécuter ses programmes et ses projets selon deux voies: travailler d'une part au niveau de l'individu, d'autre part à celui la communauté. Seule cette «approche duale» conduit au but de garantir l'égalité des chances et des droits des personnes handicapées.

Une femme aide une fillette en fauteuil roulant à monter des escaliers.
Grace, une Ougandaise âgée de 10 ans, ne peut pas rejoindre sa salle de classe sans l'aide d'autres personnes. C'est le genre d'obstacles que CBM veut éliminer.

Au niveau de l'individu, il faut rendre les personnes handicapées capables de s'engager elles-mêmes pour le respect de leurs droits et leurs intérêts et de leur participation (autonomisation). Car pour trop de personnes, la marginalisation hors de la communauté est une triste réalité.

Si l'environnement ne change pas, le soutien individuel ne va pas loin. La communauté toutes entière doit comprendre qu'il faut éviter et supprimer les obstacles et les barrières et examiner tous les aspects de la vie en termes «d'accessibilité». On appelle aussi «Mainstreaming» le fait d'amener les autres acteurs (autorités, groupes organisés, familles, agents de développement) à ce changement d'attitude. CBM lutte dans ce sens par son engagement politique auprès des gouvernements et des organisations non gouvernementales qui ne prennent pas en compte les personnes handicapées.

Deux voies, un seul but: établir l'égalité des chances et des droits des personnes handicapées par cette approche duale, et assurer par là leur pleine participation à tous les secteurs et toutes les démarches de la société, c'est-à-dire leur inclusion.

Tenir compte des besoins individuels et de l'environnement

La double approche prend donc en considération le soutien individuel des personnes handicapées ainsi que tout leur environnement. Un exemple concret à titre d'illustration:

Une fillette vivant dans un petit village est handicapée physique; elle ne peut donc pas marcher. On pourrait lui mettre un fauteuil roulant à disposition pour qu'elle puisse se déplacer sans aide mais en général cela ne suffit pas: les moyens de transport, les installations sanitaires, les établissements de santé et les infrastructures scolaires doivent être conçus pour être facilement accessibles pour une fillette en fauteuil roulant. Si ces équipements et les bâtiments présentent des barrières, le fauteuil roulant ne lui servira pas à grand chose.

C'est pourquoi le deuxième volet de l'approche s'adresse à la collectivité. Tous les bâtiments et les équipements importants du village devraient disposer par exemple d'une rampe, afin que les personnes utilisant un fauteuil roulant ou des aides à la marche puissent y accéder toutes seules. Si le village prévoit un tel projet, il faudra y associer d'emblée tous les habitants, handicapés ou non.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil