Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

CBM a apporté une aide d’urgence sur l’île des Célèbes

L’île indonésienne des Célèbes a été dévastée à fin septembre 2018 par un tremblement de terre et un tsunami. Le terrible bilan est de plus de 4'000 morts et plus de 190'000 personnes en attente d’aide, parmi elles de nombreuses personnes handicapées. CBM a fourni une aide d’urgence.

Le 28 septembre 2018, un tremblement de terre de magnitude 7,4 a déclenché un tsunami qui a atteint la côte ouest de l’île, en inondant de vastes zones. D’après les données officielles, la violence du tsunami a fait plus de 4'000 morts et 14'000 blessés. 

La ville côtière de Palu a été particulièrement touchée. Des maisons, des hôpitaux, des rues et des ponts ont été entièrement détruits. Le réseau électrique et l’approvisionnement en eau sont également hors service. Après le tremblement de terre, les autorités ont déclenché une alerte tsunami, mais elles l’ont très rapidement annulée. C’est pourquoi la population a été surprise par le tsunami et qu’un grand nombre d’habitants n’ont pas eu le temps de se mettre en sécurité. 

190'000 personnes ont eu besoin d’aide

Selon les Nations Unies plus de 190'000 personnes ont eu besoin d’une aide d’urgence. 88'000 d’entre elles ont dû abandonner leur maison, un grand nombre a tout perdu. Parmi les personnes touchées, on compte aussi de nombreuses familles de personnes handicapées, comme Sofyan, paraplégique. Cet homme de 38 ans a eu de la chance: il n’a pas été enseveli sous les murs de sa maison. Sa nièce, qui s’occupe de lui, et les deux enfants de celle-ci ont eux aussi tous survécu au tremblement de terre et au tsunami. Mais aujourd’hui, comment faire sans toit, sans médicaments ni matériel de soins?

Les personnes handicapées souffrent tout particulièrement lors de catastrophes comme celle-ci, car elles sont souvent exclues de l’aide d’urgence globale: les personnes à mobilité réduite ou malvoyantes ne trouvent pas leur chemin à travers les décombres. C’est pourquoi CBM et ses partenaires mettent tout en oeuvre dans ces situations d’urgence pour que les personnes handicapées ont accès à l’aide d’urgence et que leurs besoins spécifiques sont pris en compte.

L’aide d’urgence de CBM

Partenaire indonésien de CBM depuis de longues années et au bénéfice d’une grande expérience en cas de catastrophe, Yakkum Emergency Unit a fourni une aide d’urgence sur place. Grâce à une équipe mobile et aux soins médicaux et thérapeutiques qu’elle prodigue, l’organisation a pris en charge plus de 1'500 personnes. Celles qui sont handicapées ont reçu des moyens auxiliaires comme des béquilles, des cannes blanches ou des lunettes. En outre, l’organisation de représentation autonome Perkumpulan Penyandang Disabilities Indonesia a assuré la formation d’organisations en cas de catastrophes sur place, pour que celles-ci puissent atteindre également des personnes handicapées de façon ciblée.

Dans la seconde phase du projet de CBM, 500 familles ont bénéficié de cash transfers. Grâce à cet argent liquide, chacune d’entre elles a pu acheter exactement ce qu’il lui fallait ou ce dont elle avait le plus urgemment besoin. Cela évite en outre que les commerçants locaux soient prétérités par les convois d’aide. Les cash transfers sont une méthode éprouvée, la plupart du temps plus efficace que la distribution de produits de première nécessité.

Par ailleurs, CBM a aidé près de 400 familles avec des personnes handicapées, des personnes âgées et des familles monoparentales à reconstruire leurs moyens de subsistance. Pour que les victimes du tsunami puissent reprendre l’activité rémunérée qu’ils avaient ou en démarrer une nouvelle, elles ont bénéficié d’un accompagnement spécifique ainsi que d’une aide sous forme d’un capital de départ, de cours et d’autres mesures ciblées. Après la survenue de la pandémie de Covid-19 et suite au premier confinement, le projet a été étendu. 2'286 ménages particulièrement touchés et vulnérables ont reçu pendant trois mois des transferts de cash pour subvenir à leurs besoins essentiels.

Depuis le printemps 2021, CBM met en œuvre, aux côtés de Yakkum et avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, un projet de reconstruction dans les communes côtières fortement touchées de la région de Loli Tasiburi. 500 ménages ont ainsi pu suivre des cours et ont reçu une aide financière pour la reconstruction de leurs biens essentiels. Afin de renforcer le secteur de la pêche, des groupes de producteurs ainsi que des groupes d’entraide de personnes en situation de handicap et de personnes marginalisées sont créés. Ces différents groupes organisent ensemble le commerce du poisson dans les villages et ouvrent des chaînes de valeur inclusives et durables dans la production et la commercialisation du poisson et d’autres produits agricoles.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil