Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Santé des yeux inclusive

Au Laos, en Inde, en Bolivie, au Burkina Faso, au Guatemala et à Madagascar, CBM Suisse développe l’aide ophtalmologique inclusive. Pour y parvenir, il faut des étapes combinées.

Un bus aux couleurs vivres au Pakistan.
Les transports publics habituels ne sont souvent que diffi cilement, voire pas du tout accessibles.

Les personnes handicapées ont droit à un accès sans obstacle aux prestations de santé et, par conséquent, aussi aux soins ophtalmologiques. Pour garantir ce droit, CBM Suisse conseille et épaule ses cliniques-partenaires. Plus personne – quel que soit son handicap – ne doit être laissé en arrière.

Pour cela, il est nécessaire de prendre des mesures pour supprimer les barrières, faciliter le fi nancement, battre en brèche les préjugés, favoriser la formation et faire bouger le monde politique. CBM intègre les personnes handicapées et leurs organisations d’autoreprésentation dans ce processus d’inclusion. Sans oublier tous les autres acteurs des organisations de développement et d’entraide, les Eglises, les entreprises, jusqu’aux autorités compétentes et aux gouvernements.

Supprimer les barrières

Une clinique doit disposer de rampes ainsi que de lits à hauteur réglable et de tables de soin. De même, il faut que la largeur des cadres de porte, des ascenseurs, des couloirs, des chemins et des voies d’accès soit suffi sante. De bons éclairages sont également nécessaires, tout comme des informations sonores, en braille, en écriture clairement contrastée, avec des symboles forts et facilement compréhensibles. Les personnes malentendantes ont droit à la langue signée. Par ailleurs, l’accès aux soins médicaux doit être facilité, par exemple grâce à des interventions mobiles sur le terrain ou des moyens de transport et chemins praticables.

Battre en brèche les préjugés et favoriser la connaissance

Aller à la rencontre d’une personne souffrant d’une défi cience auditive, visuelle, mentale ou psychique et tenir compte de ses besoins et désirs fait partie de la formation de base du personnel de la clinique. Les personnes handicapées sont souvent mal évaluées et discriminées. A celle qui est sourde on reproche de ne pas comprendre suffi samment vite, à celle qui est aveugle sa maladresse, et à tous leur manque de maturité. Nous voulons casser les préjugés grâce à des modèles, par exemple un artisan sourd ou une étudiante d’université aveugle. Les personnes handicapées ont elles-mêmes besoin d’informations : sur leurs propres droits d’abord, aussi sur le fait que le handicap n’est pas une punition et qu’une maladie grave ne se soigne pas avec des remèdes maison.

Financement

Les familles des personnes handicapées font très souvent partie des groupes de population les plus pauvres. Des services de transport, des moyens de transport subventionnés, des soins à tarifs réduits et un fonds en faveur des patients sans ressources constituent une aide décisive.

Politique

Les législateurs et les gouvernants doivent prendre au sérieux leurs devoirs et mettre en oeuvre les droits des personnes handicapées. Ce qui signifi e reconnaître tous les droits de citoyens à ces dernières et veiller à faire les investissements nécessaires.

L’inclusion est bénéfi que à tous

De manière globale, une bonne accessibilité sert aussi aux femmes enceintes, aux mères avec leur nourrisson, aux victimes d’accident ainsi qu’aux personnes âgées. Des maladies et des séquelles sont ainsi évitées et les capacités de communautés entières préservées et donc disponibles.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil