Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Prévention des catastrophes pour tous

Les habitants du sud de la région pakistanaise du Penjab sont toujours à nouveau confrontés à de sévères inondations. Pour eux, il est vital de pouvoir se préparer à l’arrivée des hautes eaux. CBM et ses partenaires soutiennent les familles au Pakistan et dans d’autres régions à haut risque en Asie et en Afrique, afin qu’elles puissent protéger leurs vies et leurs biens essentiels face aux catastrophes naturelles.

Trois Pakistanais se déplacent dans de l’eau qui leur monte jusqu’aux genoux après une inondation et portent des sacs sur leurs épaules.
Au Pendjab, au sud du Pakistan, se trouve le confluent des fleuves Indus et Jhelum. Durant la période de la mousson, il y a toujours à nouveau d’importantes inondations – les catastrophes naturelles mettent des vies en danger et détruisent les biens existentiels des habitants.

En cas de catastrophe naturelle, les habitants tentent de se mettre en sécurité le plus rapidement possible. Pour les personnes aveugles, malentendantes ou handicapées physiquement, la situation est encore plus menaçante. Des inondations ou des routes encombrées de gravats deviennent un obstacle insurmontable pour elles. Il est difficile pour elles d’atteindre les abris de secours et ceux-ci ne sont pas adaptés à leurs besoins.

Le risque de catastrophes naturelles est omniprésent: En 2016, l’ouragan Matthew a causé des dégâts inimaginables à Haïti. La zone du Sahel a connu en 2017 les pires sécheresse et famine depuis 60 ans. Et en automne 2018, un tsunami en Indonésie et au printemps 2019 un cyclone en Afrique du sud-est ont causé la mort de centaines d’habitants alors que des centaines de milliers avaient besoin d’aide d’urgence.

La prévention et l’accès aux secours sont d’une importance existentielle

Le travail de CBM dans le domaine de la prévention des catastrophes démontre que les personnes handicapées sont souvent oubliées lors d’actions de sauvetage et de secours suite à des catastrophes et n’en tirent aucun bénéfice. De plus, dans le chaos de la catastrophe, elles sont exposées à un plus grand risque de violences à leur encontre. CBM et ses partenaires n’admettent pas que les personnes handicapées restent sur le carreau!

Une prévention des catastrophes à base communautaire signifie pour nous:

Une femme avec une veste de sauvetage accompagne une femme aveugle à travers l’eau qui leur monte jusqu’aux hanches. La femme aveugle se tient à un bâton en bois. Derrière les deux femmes se trouve un homme qui porte également une veste de sauvetage.
Les personnes handicapées sont soumises à un risque plus élevé en cas de catastrophe.
  • Les connaissances techniques pour une protection civile sans barrières (par exemple canots de sauvetage ou abris protégés) doivent être élaborées au niveau de la commune.
  • Les personnes handicapées doivent pouvoir participer à l’élaboration de la prévention des catastrophes.
  • Il est important d’inclure les écoles, afin que les connaissances sur une prévention des catastrophes inclusive se répandent et que la capacité à surmonter des situations de crise soit renforcée dans les familles.
  • La stigmatisation et l’exclusion de personnes handicapées doivent être combattues activement – par du théâtre de rue, des exercices de protection civile et d’autres manifestations publiques.
  • Des biens existentiels résistants aux catastrophes (par exemple l’élevage de poissons) sont essentiels pour la capacité de résistance des hommes face aux catastrophes. Les personnes handicapées doivent être intégrées activement dans des chaînes de production de biens résistants.
  • Les organisations de secours et les programmes d’aide d’urgence étatiques doivent consciemment intégrer les personnes handicapées et répondre à leurs besoins. Il faut pour cela un travail de sensibilisation et la transmission de connaissances techniques.

Les membres des comités de prévention des catastrophes montrent aux personnes des communes touchées comment elles peuvent protéger leurs vies et leurs biens existentiels.

Comités de prévention

Plusieurs femmes et enfants sont assis en cercle, un homme avec des béquilles sur une chaise. Une femme montre une feuille d’information.
Les membres de comités de prévention des catastrophes montrent aux habitants des communes concernées comment protéger leurs vies et leurs biens existentiels.

Dans l’idéal, les personnes handicapées sont représentées dans les comités de prévention des catastrophes de leur commune. Les membres des comités doivent veiller à ce que les personnes handicapées soient prises en compte lors d’actions d’aide d’urgence – par exemple de la façon suivante : Ils établissent entre autres une liste des lieux où habitent des personnes handicapées, âgées et des femmes enceintes et forment une équipe de secours qui s’exerce régulièrement à évacuer des personnes handicapées. Ils transmettent leurs connaissances au sujet de la prévention des catastrophes et envoient par téléphone mobile des alertes aux catastrophes à la population. En cas de besoin, ils deviennent eux-mêmes actifs, afin de sauver des vies et de permettre à chacun un accès à des lieux protégés et du secours.

Les personnes handicapées peuvent ainsi se sentir à nouveau en sécurité. Elles savent qu’en cas d’urgence, quelqu’un sera sur place pour leur venir en aide et pour garantir leurs intérêts!

Programme modèle

CBM aimerait que ce programme fasse école – pas seulement au Pakistan qui est concerné par les inondations et les séismes, mais également dans tous les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine qui sont catégorisés comme régions à risques élevés. La prévention des catastrophes ne sauve pas seulement des vies et des biens existentiels, elle aide également à protéger les fruits du travail de développement et à renforcer la résilience des communes contre les pertes et la pauvreté.

Le travail de CBM au Pakistan le démontre : notre action dans le domaine de la prévention des catastrophes a fait ses preuves. Dès lors, il doit être étendu à tous les pays catégorisés à hauts risques. Nous avons besoin de votre aide pour cela.

Comment apporter votre aide

Avec votre soutien, nous pouvons sur le long terme des personnes handicapées qui sont toujours à nouveau atteintes par de terribles forces de la nature.

Nous pouvons préparer encore davantage de villages à une situation de catastrophe et – si cela devient sérieux – fournir rapidement des biens de première nécessité. De plus, nous garantissons que les personnes les plus vulnérables et les plus touchées soient prises en compte lors d’actions de distribution. C’est ainsi que nous pouvons ensemble sauver des vies.

Maison sans barrières et résistante aux inondations: 1'000 francs
Formation d’équipes de gestion des catastrophes: 75 francs par commune
Exercice d’évacuation: 160 francs par village
Equipement de sauvetage (vestes de sauvetage, kits de premiers-secours, etc.): 1'100 francs par village
Incorporer les écoliers (expliquer aux élèves comment se comporter en cas de catastrophe): 120 francs par unité d’enseignement

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil