Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Cataracte: Une opération apporte la guérison

En cas de cataracte, une brève intervention de routine est en mesure de rendre la vue au malade. Le cristallin opacifié y est remplacé par un cristallin artificiel.

Un médecin en train d’opérer un oeil.
CBM a déjà rendu possible plus de 13,3 millions d’opérations de la cataracte dans les pays en développement.

Quelle qu’en soit la cause de la cataracte, cette maladie oculaire ne peut pas être traitée par des médicaments. Mais une brève intervention rend la vue aux malades! Durant l’opération, le cristallin opacifié est remplacé par un nouveau cristallin artificiel. Pour les jeunes de moins de 15 ans, l’opération de la cataracte se fait sous anesthésie générale.

Avant l’intervention, le chirurgien ophtalmologue doit procéder à certains examens préalables: il mesure l'œil avec précision pour choisir le bon pouvoir de réfraction du cristallin artificiel. On insère habituellement aux patients une lentille monofocale. Comme elle ne permet l’accommodation qu’à une distance déterminée, il faut porter des lunettes après l’opération pour bien voir. C’est différent pour les lentilles multifocales. Elles permettent de bien voir de loin comme de près.

Opérations courantes de la cataracte

Le cristallin se trouve derrière l’iris et se compose de la capsule, du cortex et du nucléus. On utilise différentes méthode pour le remplacer, selon l’équipement disponible, le stade d’avancement de la cataracte et la formation du chirurgien:

Enlever le cristallin avec la capsule
Lors de «l’extraction intra-capsulaire du cristallin» (ICCE), la capsule est également enlevée. A cet effet, il faut une incision de 8 à 10 mm au bord de la cornée. Le cristallin artificiel est ensuite placé devant l’iris.

N’enlever que le nucléus
Lors de «l’extraction extra-capsulaire du cristallin» (ECCE), on n’extrait que le nucléus et le cortex du cristallin et le sac capsulaire demeure comme fixation pour le cristallin artificiel. L’incision au bord de la cornée est plus petite que pour l’ICCE.

Technique de l’hameçon
On effectue une petite incision en tunnel sans suture au bord de la cornée. On enlève le nucléus au moyen d’un petit hameçon coudé et insère le cristallin artificiel à l’emplacement initial derrière l’iris.  La technique de l’hameçon a été développée par le Dr Albrecht Hennig, qui a travaillé pendant une trentaine d’années comme ophtalmologue pour CBM au Népal.

Fragmentation du nucléus du cristallin
Une petite incision en tunnel suffit aussi pour la «phacoémulsion». Le nucléus opacifié est fragmenté par ultrason ou laser puis aspiré. On insère un cristallin pliable, qui se déplie à l’intérieur de l’œil. Un laser très récent à «femto secondes» travaille avec des impulsions infrarouges ultracourtes. CBM est sur le point de rendre possible la phacoémulsion dans plusieurs pays en installant les équipements et en formant le personnel.

Comment apporter votre aide

Offrez la vue et une vie nouvelle! Pour les enfants, l’opération de la cataracte se fait sous anesthésie générale. Pour 180 francs, vous offrez la vision à un enfant. 50 francs seulement suffisent pour opérer un adulte de la cataracte.

En savoir plus

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil