Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Burkina Faso

Portrait d'une femme du Burkina Faso
Au Burkina Faso, la santé psychique est très importante dans le travail de CBM. Aïcha, qui souffrait de troubles chroniques du sommeil, a développé une maladie bipolaire. Aujourd’hui elle a accès à un service de santé local en état de fonctionnement et elle est capable de mener une vie indépendante.

Le Burkina Faso est un pays francophone de l’Afrique de l’Ouest et est situé au sud du coude du Niger et du Sahara. La savane aride dominant dans le nord (Sahel) s’étend jusqu’au vaste paysage du Soudan. Son climat est déterminé par un climat alternant tropical, influencé par le mousson ouest-africain en interaction avec l’alizé Harmattan. Le pays est caractérisé par une division entre la saison des pluies et la saison sèche (environ 2 mois dans le nord et jusque 6 mois dans le sud) d’une frappante durée inégale. En outre, des changements climatiques, tels qu’une baisse du niveau des précipitations et une hausse des températures, ont été constatés au courant des 35 dernières années. Des phénomènes climatiques extrêmes comme de longues saisons sèches et des inondations se sont également multipliés au courant des dernières décennies.

Confinant à six pays (le Mali, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Benin et le Niger), le pays compte 19,7 millions d’habitants. Les autorités administratives nationales sont réparties à travers les régions, les provinces et les départements, l’administration locale au niveau des régions et des autorités communales. Ces derniers disposent de leurs propres budgets et sont théoriquement en mesure d’assurer eux-mêmes la planification, l’application et le financement de leurs propres plans de développement et des programmes d’encouragement des personnes handicapées.

CBM encourage la santé de la vue et de l’ouïe et la santé psychique

Le domaine de la santé psychique occupe une place centrale dans le travail de CBM au Burkina Faso. Un programme de prise en charge et de soins pour les personnes souffrant d'un handicap psychosocial, qui vivent dans la rue dans le Nord du pays, vise à réintégrer celles-ci au sein de leurs familles et de la société. Dans les régions Centre-Est, Sud-ouest et Boucle de Mouhoun, ce programme est complété par un projet, permettant un traitement médical aux personnes en danger de devenir handicapées, suite à des détériorations du type psychosocial.

En outre, CBM favorise l’amélioration des soins médicaux de l’ouïe dans quatre districts. La prévention permanente vise à la réduction des cas de perte de l’ouïe, la prise en charge des personnes concernées et la distribution d’appareils auditifs. La sensibilisation de la population au sujet des soins autour de la santé de l’ouïe est une des priorités.

À Burkina Faso, CBM encourage également les soins ophtalmologiques dans la région Boucle de Mouhoun, près de la frontière du Mali.

C’est surtout dans les régions démunies que les personnes, souffrant d’albinisme, se voient confrontées avec plusieurs problèmes de santé, mais aussi avec des barrières au niveau de la société. Vu le manque d’information sur la situation de vie concrète des personnes, atteintes d’albinisme à Burkina Faso, CBM et son partenaire examinent, dans le cadre d’un nouveau projet, la situation médicale et les chances à une formation des personnes souffrant d’albinisme, dans deux provinces. Après quoi des mesures adéquates seront planifiées et instaurées.

Le Burkina Faso en bref

L’ethnie des Mossi constitue la plus grande partie de la population. A celle-ci s’ajoutent les Tuareg dans le nord, les Fulbe, Bobo, Senufo ou Gurunsi. La tradition des relations dites de plaisanterie («parenté à plaisanterie») contribue de façon importante à une vie commune paisible: certaines ethnies sont autorisées à se moquer les uns des autres, selon des règles fixées. Les Mossi par exemple peuvent se permettre une plaisanterie au sujet des Sanan ou les Fulbe au sujet des Bobo. Le Burkina Faso, signifiant «le pays de la sincérité, des personnes respectables» est en effet très peu marqué par des tensions ethniques ou des explications criminelles et violentes. L’Islam y est la religion principale, la langue officielle le français. Les langues nationales les plus parlées sont le Mooré (la langue des Mossi), le Dioula à l’ouest, le Fufulde et partiellement l’arabe en tant que langue commerciale. Au Burkina Faso, 68 différentes langues et idiomes y sont parlés au total.

Après l’instabilité suite à l’indépendance en 1960 et la révolution socialiste sous Thomas Sankara, héros national, en 1983, l’autocrate Blaise Compaoré fut à la tête du pays depuis le putsch en 1987 contre Sankara et jusqu’en 2014 (constitution démocratique républicaine en 1991). Sous pression du peuple et à l’aide d’une opposition parlementaire, Compaoré fut relevé de ses fonctions de président en automne 2014, après quoi un régime militaire, accepté par la population civile et reconnu par les partis, prit la relève. Depuis le 29 décembre 2015, Roch Marc Kaboré est le Président du pays.

Le Burkina Faso occupait la place 183 dans l’ensemble de 189 pays à l’index du développement humain (Human Development Index) en 2018. Le pays fait partie de la communauté économique ouest-africaine. De la croissance économique de 4 à 8 pour cent de ces dernières années, les couches sociales dans les centres urbains, dominés par les Mossi, en ont surtout profité. Près de 90 pour cent de la population vit de l’économie subsidiaire (le millet, le maïs, le fonio, le sorghum, le riz – le jams, le manioque et le sucre de canne dans le sud). Les cacahouètes, l’élevage et le coton jouent un rôle important quant à l’export. Malheureusement, l’export de coton s’avère à peine compétitif dû à un marché international isolé et régularisé. Mis à part le fait que des entreprises internationales s’intéressent à l’exploitation de l’or depuis quelques années, l’industrialisation et le secteur des services de prestation restent négligeables au niveau des prestations économiques. Ceci implique également l’existence minime de postes de travail formel.

En outre, il existe au Burkina Faso une grande et riche diversité d’œuvres aussi bien traditionnelles que culturelles modernes (le cinéma, le théâtre, la musique) et d’engament sportif (le football, le cyclisme, la pétanque, etc.)

Comment apporter votre aide

Soutenez notre programme national en Burkina Faso et rendez possible une aide intégrale!

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil