Aidez maintenant

Burkina Faso

Le Burkina Faso appartient au groupe des pays les plus endettés (HIPC), avec des déficits budgétaires et d’exportations constants ces dernières années. Plus de 40 pourcent de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. La croissance économique de ces dernières années (entre 5 et 9 pourcent) bénéficie avant tout aux couches sociales des centres urbains. Près de 90 pourcent de la population vit de l’économie alimentaire (millet, maïs, fonio, sorgho, riz, yams, manioc et canne à sucre dans le Sud) et est donc particulièrement vulnérable face aux extrêmes et aux changements climatiques. Pour l’exportation, les matières premières sont l’or et le coton, bien que ce dernier puisse difficilement être vendu à un prix concurrentiel en raison d’un marché mondial cloisonné et régulé.

Depuis 2016, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire grave et complexe. Des attentats terroristes se produisent régulièrement dans les régions du nord, du nord-est et du nord-ouest du pays. Cette crise a des conséquences multiples. Plus de 1,8 million de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, dont la majorité est constituée d’enfants et de femmes. Cette crise sécuritaire a également un fort impact sur la sécurité alimentaire de la population: en raison de l’instabilité de la sécurité, de nombreuses personnes ne peuvent pas cultiver leurs champs. À cela s’ajoutent les sécheresses régulières et les prix élevés (l’inflation et les conséquences de la guerre en Ukraine), si bien que l’insécurité alimentaire touche plus de 3,5 millions de personnes dans tout le pays.

En plus de la situation sécuritaire instable, il règne également une instabilité politique : en 2022, il y a eu deux putschs militaires dans le pays. De nouvelles élections sont prévues en 2024.

Etat des lieux des personnes en situation de handicap

Le Burkina Faso a ratifié en 2009 la Convention de l’ONU sur les droits des personnes en situation de handicap (CDPH). Au niveau national, un conseil multisectoriel a été institué pour surveiller la mise en pratique de la CDPH et celui-ci prend position pour la prise en compte des personnes en situation de handicap dans les politiques nationales. De plus, une stratégie nationale a été définie pour la protection des droits et pour l’encouragement des personnes en situation de handicap, et plusieurs lois ont été entérinées. Il en est résulté notamment que le gouvernement a mis à disposition une attestation avec laquelle les personnes en situation de handicap devraient avoir accès gratuitement aux soins de base, aux transports et à la formation.

Et pourtant, les personnes en situation de handicap sont très peu, voire pas du tout présentes publiquement, alors que les conditions institutionnelles et constitutionnelles seraient définies. Malgré les mesures précitées, les personnes en situation de handicap au Burkina Faso ont encore très peu accès aux soins médicaux, à la formation et au travail. Environ deux tiers des enfants en situation de handicap ne vont toujours pas à l’école. Il n’existe guère de formation professionnelle inclusive formalisée avec des outils d’apprentissage adaptés. De plus, il existe très peu de postes de travail formalisés pour des personnes en situation de handicap: au lieu de cela, la plupart des personnes en situation de handicap se retrouvent avec des conditions de travail informelles sans aucune couverture sociale ou juridique. Afin de contrer cette situation, le gouvernement s’est fixé pour objectif de réserver dix pourcent des postes de travail du service public aux personnes en situation de handicap.

Il existe près de 350 organisations d’autoreprésentation pour les personnes en situation de handicap, une organisation faîtière nationale (FEBAH) et un réseau national (RENOH). Les deux organisations nationales se font partiellement concurrence, ce qui complique la prise d’influence sur la politique nationale. Les groupes d’entraides locaux et nationaux sont très faibles du point de vue politique. La mise en pratique des bases légales existantes est peu surveillée et/ou commentée par la population civile; un discours public sur les thématiques du handicap et de l’inclusion est dès lors insuffisamment existant.

Superficie: 274'200 km²
Population: 22,5 mio.
PIB par habitant: 893 USD (CH: 91'992 USD)
Part de la population vivant au-dessous du seuil de pauvreté: 41,4% (CH: 8,7%) 
Espérance de vie: 63,8 ans (CH: 83,2 ans) 
Alphabétisation: 39,3% de la population de plus de 15 ans
Densité de médecins: 0,09 pour 1'000 habitants (CH: 4,4) 
Indice de développement: 184e rang sur 191 pays (CH: 1)

Ce que CBM fait au Burkina Faso

Depuis 2012, le Burkina Faso fait partie des pays principaux soutenus par CBM Suisse et par la Fédération internationale de CBM. Depuis, CBM s’engage dans les domaines de la santé psychique, des soins oculaires, du développement inclusif de proximité et de la formation. CBM a également renforcé ces dernières années la collaboration à tous les niveaux politiques et administratifs du pays et élargi son travail au soutien politique et organisationnel d’organisations d’autoreprésentation. Tous les programmes actuels et planifiés s’appuient sur les politiques nationales en vigueur. En raison de la situation sécuritaire qui ne cesse de se détériorer, CBM fournit davantage d’aide humanitaire. Géographiquement, CBM se concentre sur les régions des Cascades, du Centre, Centre-Est, Centre-Sud, Centre-Nord, Plateau Central, Sud-Ouest, Boucle du Mouhoun, Nord et Hauts Bassins.

Champ d’activité: santé psychique à base communautaire
Dans le domaine des soins psychiques, CBM soutient les personnes en situation de handicap psychosocial dans leur réintégration à la société et améliore leurs conditions de vie. A cet effet, CBM renforce les prestations de soins étatiques ainsi que l’inclusion sociale et l’acceptation de personnes en situation de handicap psychosocial. Ceci se fait par exemple à travers la mise en place d’offres de soin pluridisciplinaires, la formation continue et la mise en réseau du personnel des soins et des services sociaux, ainsi que par des acteurs communaux de proximité et des campagnes d’information et de sensibilisation.

Champ d’activité: santé des yeux inclusive
Au Burkina Faso, CBM Suisse s’engage depuis 2015 pour la santé des yeux. L’objectif est d’une part de réduire la cécité des habitants du Burkina Faso. Et d’autre part d’améliorer l’offre de soins pour la population, par exemple pour les personnes souffrant d’albinisme, ainsi que la prévention, grâce à des consultations en masse. La formation de base et continue du personnel médical augmente également le nombre de traitements oculaires.

Champ d’activité: développement inclusif à base communautaire
Dans le domaine du développement inclusif à base communautaire, CBM fait en sorte que les personnes en situation de handicap soient respectées dans tous les domaines de leur vie et intégrées de façon égale dans leurs communautés. Ceci par exemple en améliorant les compétences du personnel médical, en soutenant les organisations d’autoreprésentation dans le développement de leur organisation ou en créant des possibilités de sources de revenus pour les personnes en situation de handicap.

Champ d’activité: Advocacy
Au Burkina Faso, CBM s’engage intégralement pour les droits et la participation des personnes en situation de handicap. Pour cela, elle travaille aussi bien avec des organisations d’autoreprésentation locales qu’avec des réseaux de personnes en situation de handicap, elle sensibilise la population et les autorités et s’engage par diverses campagnes de plaidoyer au niveau gouvernemental pour la mise en pratique de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

Champ d’activité: aide humanitaire
CBM renforce la résilience des réfugiés internes et de la population qui les accueille par rapport aux effets sociaux, médicaux et économiques de la situation de crise. CBM soutient les personnes pour couvrir leurs besoins quotidiens en denrées alimentaires et autres biens et crée des accès aux prestations de soins spécialisées dans les domaines du soutien psychosocial, de la rééducation physique et des soins oculaires. Grâce à des activités générant des revenus, les réfugiés internes peuvent renforcer durablement leur résilience. De plus, CBM s’engage au niveau national auprès des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux pour une aide humanitaire inclusive au Burkina Faso. 

Avec qui nous mettons en pratique nos projets

Bureau national CBM au Burkina Faso
Le bureau national de CBM a été fondé à Ouagadougou en 2013 grâce à une participation déterminante de CBM Suisse avec trois collaborateurs. Depuis lors, l’équipe de CBM au Burkina Faso est composée de douze personnes.

Les projets financés par CBM sont mis en œuvre par des organisations de la société civile et des organisations de personnes en situation de handicap.

Organisations partenaires

  • Ministère de la Santé. Au sein du Ministère de la Santé, CBM travaille surtout avec la Direction pour la protection et la prévention des maladies non contagieuses (DPCM).
  • Ministère des affaires sociales
  • Fédération Burkinabè pour la promotion des Associations des Personnes Handicapées (FEBAH)
  • Coordination régionale des associations de personnes vivant avec un handicap (CoRAPH), membre de FEBAH
  • Réseau National des Organisations de Personnes Handicapées (RENOH)
  • Direction Régionale de la Santé, notamment dans la région Boucle du Mouhoun (DRS/BMH) 
  • Association Sauvons Le Reste (SAULER), organisation pour la rééducation et la réintégration de personnes en situation de handicap psychosocial dans la région Nord 
  • Solidarité Développement Inclusif (SOLIDEV), organisation pour le soutien d’un développement inclusif et durable pour la population citadine et rurale de la région du Sahel
  • Organisation Caritas OCADES (Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité), niveau national et diverses régions, organisation de la société civile
  • Direction de la protection et de la promotion des personnes handicapées (DPPH)
  • Secrétariat Permanent du Conseil national Multisectoriel pour la protection et la promotion des Droits des personnes Handicapées (SP-COMUD/Handicap)
  • Association Burkinabé pour l’Intégration des Personnes Albinos (ABIPA)

Comment apporter votre aide

Soutenez notre programme national au Burkina Faso et rendez possible une aide intégrale.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil