Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

CBM offre des perspectives aux personnes handicapées

Un jeune homme dans une classe en Inde, pendant la lecture en braille.
A l’âge de neuf ans. Parthiban fut victime d’un accident de la route de son bus scolaire. Depuis lors il est aveugle. En moins de deux mois il a réussi à apprendre le braille. Aujourd’hui il fréquente une école réglée, grâce au soutien de CBM.

CBM favorise la formation scolaire des enfants handicapés et facilite les formations professionnelles qui s’ensuivent, afin d’offrir des perspectives aux personnes concernées dans le but de pouvoir subvenir à leurs propres besoins.

Pour chaque enfant, la formation scolaire, ainsi que la préparation à une activité professionnelle ou une activité générant des revenus, est la condition préalable pour pouvoir mener une vie indépendante et digne. Trop souvent, les enfants handicapés sont exclus de ces possibilités. L’inclusion de ces enfants dans une école et par la suite dans un apprentissage est un des domaines d’activité de CBM.

Souvent dans les pays les plus démunis, les enfants handicapés ne sont même pas scolarisés. Selon une étude de l’Unesco, seulement un enfant handicapé sur dix fréquente régulièrement une école dans les pays sous-développés. Dans le monde entier, 42 millions d’enfants handicapés sont privés d’accès à une formation scolaire! Leurs déficiences ne sont pas identifiées et des moyens d’aide ne sont pas disponibles ou existants. Afin de pouvoir intégrer ces enfants-là, les centres de formation doivent être adaptés en conséquence. Les programmes scolaires doivent être complétés avec un encouragement spécifique, comme par exemple le braille ou la langue des signes. De cette façon, tous les élèves sont en mesure de suivre les cours et tous les enfants, avec ou sans handicap, sont en mesure d’acquérir des compétences supplémentaires. Et surtout: la discrimination est surmontée.

Enfants handicapés: De l’encouragement précoce au développement d’apprentissages spécifiques

Nos projets de formation ont pour but la formation scolaire des enfants handicapés, une pédagogie spéciale et des ressources pour les enfants ayant des déficiences visuelles ou de l’ouïe, ainsi que la formation professionnelle. Les projets apportent de l’aide globale:

  • Dépistage précoce de déficiences empêchant une formation scolaire ou professionnelle réussie (contrôles systématiques des déficiences visuelles et de l’ouïe), encouragement précoce.
  • Scolarisation des enfants handicapés dans une école réglée ou, le cas échéant, dans une école spéciale pour enfants aveugles ou sourds.
  • Equipement et introduction de matériel d’aide facilitant la scolarisation: appareils auditifs, aides à la vue spécifiques lors de restrictions importantes de la vision, prothèses, béquilles et chaises roulantes.
  • Formation en braille ou en langue des signes.
  • Préparation et mise à disposition du matériel scolaire pour l’enseignement adapté aux déficiences spécifiques (en braille, mise en musique, «easy read» - plus facilement lisible)
  • Formation et formation permanente du personnel enseignant, afin que celui-ci puisse enseigner en accord avec les besoins individuels.
  • Adaptations aux constructions des écoles, afin d’en assurer l’accessibilité aux enfants en chaise roulante.
  • Sensibilisation des parents et de la direction des écoles, afin que ceux-ci soutiennent la scolarisation de façon constructive et positive.
  • Développement de formations professionnelles spécifiques, adaptées aux capacités individuelles et offrant des chances d’emploi.

En 2018, par les projets de CBM, 43'000 personnes handicapées ont été soutenus dans leur formation scolaire et 36'000 dans leur formation professionnelle.

La formation doit être inclusive

Une femme âgée et une jeune femme, ainsi que deux jeunes filles, écoutant le discours de la plus âgée d’entre elles.
Non seulement aujourd’hui Liliana (seconde de gauche à droite) mène une vie indépendante. Elle s’occupe également de Josette et Ivette, des jumelles sourdes, qui seraient sinon seules au monde.

Pour que les enfants handicapés aient les mêmes chances d’une bonne formation que les enfants non-handicapés, les systèmes de formation doivent se présenter de façon inclusive. Ils doivent être conçus de façon à ce que les besoins spécifiques des personnes handicapées n’incluent plus de critère d’exclusion. Ce but ne peut être atteint que si les barrières individuelles et sociales sont reconnues et éliminées. Ce n’est pas aux apprenants que de devoir s’intégrer dans un système scolaire existant, mais plutôt au système de formation que de s’adapter aux besoins des enfants handicapés.

Une formation offre des perspectives: Liliana, une jeune femme malgache de Antsirabe, souffrant de déficiences de l’ouïe, avait pu terminer sa scolarisation à une école pour enfants sourds, appuyée par CBM. Par la suite, elle a pu accomplir une formation comme opticienne d’atelier. Aujourd’hui elle est employée à l’hôpital local. Liliana mène une vie indépendante.

Comment apporter votre aide

Faites un don pour une formation scolaire ou professionnelle d’enfants ou de jeunes handicapés et offrez-leur ainsi de nouvelles perspectives.

Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil