Aidez maintenant

CBM Mission chrétienne pour les aveugles fait usage de cookies sur son site web. En continuant à naviguer sur ce site web, vous acceptez cette utilisation. Apprenez-en davantage en lisant nos précisions quant à la protection des données.

Accepter

Crise du corona: infos actuelles de CBM


Dans la lutte contre le coronavirus, CBM a démarré une aide d’urgence globale dans les pays où elle mène des projets. Elle s’engage pour que les personnes en situation de handicap ne soient pas laissées pour compte dans cette pandémie. Car ce sont elles et leurs familles qui sont tout particulièrement exposées.

Dans les pays en développement, la situation se péjore de jour en jour. Le nombre de personnes infectées par le coronavirus continue de progresser de manière inquiétante. Les systèmes de santé déjà fragiles tirent la sonnette d’alarme. Mais ce sont surtout les conséquences économiques qui sont graves dans les pays en développement: à cause du confinement, d’innombrables personnes n’ont plus de revenu, ce qui les plonge dans une plus grande pauvreté encore. Selon l’ONU, le nombre de personnes souffrant de faim dans le monde pourrait doubler cette année.

En cas de crise, les personnes en situation de handicap font généralement partie des groupes les plus vulnérables. Elles sont souvent oubliées par les mesures d'aide d'urgence habituelles. Dans la crise actuelle du coronavirus, leur situation s'aggrave à bien des égards: on leur refuse souvent l'accès à l'information sur les mesures de protection ou d'urgence, ainsi que l'accès aux services de santé. De nombreuses personnes en situation de handicap dépendent de personnes extérieures à leur famille pour les aider. Cela rend d’emblée impossible toute distanciation sociale. Les couvre-feux empêchent en outre de nombreux assistants et assistantes de santé de leur rendre visite, elles qui sont en moyenne bien plus souvent touchées que les autres par la pauvreté.

L'aide d'urgence de CBM


CBM Suisse fournit son aide d’urgence principalement par l’intermédiaire de partenaires fiables et solides en Indonésie, Bangladesh, Népal et Zimbabwe, où elle a démarré de nouvelles activités avec des moyens supplémentaires dans le cadre de ses projets. Dans le même temps, elle soutient ses partenaires dans des projets en cours en Inde, au Pakistan, au Vietnam ainsi qu’au Burkina Faso, à Madagascar et au Niger. Dans ces pays, les bureaux nationaux de CBM ainsi que ses organisations partenaires ont adapté leurs activités pour contribuer, avec les moyens qui leur ont été transférés, à enrayer la crise du coronavirus et ses conséquences. Font partie de ces activités:

  • Accès durable et sans barrières des communautés à l’approvisionnement en eau et aux installations sanitaires 
  • Distribution d’articles de protection et d’hygiène
  • Sensibilisation de la population aux mesures de protection
  • Mise à disposition de matériel médical
  • Cours pour le personnel de santé et les organisations d’autoreprésentation 
  • Aide alimentaire
  • Cash transfers. Ces versements en espèces sont une aide humanitaire qui a fait ses preuves, c’est une mesure efficace: ils sont rapides et sûrs, garantissent la liberté de décision ainsi que la dignité des bénéficiaires, tout en renforçant les marchés locaux. Avec l’argent qu’elles reçoivent, les familles dans la précarité peuvent se procurer ce dont elles ont le plus urgemment besoin.

Indonésie

L’aide d’urgence de CBM en Indonésie se concentre essentiellement sur l’île de Sulawesi (Célèbes). Cette aide est mise en œuvre par Yakkum Emergency Unit (YEU), notre organisation partenaire locale, qui était déjà intervenue sous forme de secours immédiats et d’aide à la reconstruction après le terrible tremblement de terre et le tsunami d’octobre 2018. Le projet d’aide d’urgence ‘coronavirus’ comporte les priorités suivantes:

  • Aide à la survie: Les personnes en situation de handicap et leurs familles ainsi que d’autres personnes vulnérables (personnes âgées ainsi que femmes enceintes et allaitantes) reçoivent des cash transfers.
  • Informations: Les informations sont mises à disposition dans des formats sans barrières afin de les rendre accessibles aux personnes en situation de handicap.
  • Promotion de la santé: Une clinique soutenue par CBM reçoit du matériel de protection et des appareils médicaux pour pouvoir soigner des personnes atteintes d’une infection grave. Le personnel soignant reçoit son propre équipement de protection.
  • Santé psychique: Ce sont précisément des crises comme celle-ci qui peuvent être psychiquement très stressantes. Pour pouvoir offrir des séances de psychothérapie aux personnes concernées et aux patientes et patients existants malgré les restrictions imposées, ces séances sont proposées en ligne quand cela est possible.
  • Cours et formation: Le personnel soignant suit des formations en prévention des infections et en soins de santé inclusifs. Tout comme les organisations d’autoreprésentation de personnes en situation de handicap et les assistant-e-s sociaux, il suit des cours de premiers secours psychosociaux afin de conseiller les personnes et de les transférer dans des structures adéquates.
  • Engagement politique: Aux côtés de son partenaire, CBM s’engage auprès des gouvernements, des autorités et d’autres organisations pour que ces instances rendent leurs mesures d’aide d’urgence inclusives, autrement dit pour qu’elles incluent de manière explicite les personnes en situation de handicap.

Bangladesh

Au Bangladesh, l’aide d’urgence est assurée par notre partenaire, le Centre for Disability in Development (CDD), à Sabhar, une ville proche de la capitale Dhaka – avec la focalisation suivante:

  • Aide à la survie: Les personnes en situation de handicap et leurs familles ainsi que d’autres personnes vulnérables (personnes âgées ainsi que femmes enceintes et allaitantes) reçoivent des cash transfers.
  • Promotion de la santé: Des soignants spécialisés sont sensibilisés aux problèmes et aux droits des personnes en situation de handicap afin qu’ils proposent leurs services sans barrières architecturales.
  • Santé psychique: Quand c’est possible, les consultations sont données en ligne.
  • Cours et formation: Les organisations d’autoreprésentation de personnes en situation de handicap bénéficient de cours de premiers secours psychosociaux.
  • Engagement politique: CBM s’engage aux côtés de son partenaire auprès d’autres acteurs afin que ceux-ci organisent leurs mesures d’aide d’urgence de manière inclusive, évitant ainsi de laisser de côté les personnes en situation de handicap.

Népal

Au Népal, l’aide d’urgence de CBM est mise en œuvre dans la province de Bagmati Pradesh. Les partenaires sont ici le Support Activities for Poor Producers in Nepal (SAPPROS), le Centre for Mental Health and Counselling (CMC) et la National Federation of the Disabled Nepal (NFDN). CBM fournit son aide d’urgence au Népal sous la forme suivante:

  • Aide à la survie: Les personnes en situation de handicap, leurs familles et autres personnes vulnérables reçoivent des cash transfers.
    Partenaire responsable: SAPPROS
  • Informations: Les personnes en situation de handicap reçoivent les informations importantes pour elles dans des formats accessibles.
    Partenaire responsable: SAPPROS, NFDN
  • Santé psychique: Quand c’est possible, les consultations sont données en ligne.
    Partenaire responsable: CMC
  • Cours et formation: Les représentantes et représentants des organisations d’entraide de personnes en situation de handicap, le personnel soignant ainsi que les assistantes et assistants sociaux suivent une formation de premiers secours psychosociaux afin de conseiller les personnes et de les transférer dans des structures adéquates. Les organisations d’autoreprésentation sont également formées dans les domaines de la santé publique et de la prévention, des droits des personnes en situation de handicap ainsi que du travail politique.
    Partenaire responsable: CMC, NFDN
  • Engagement politique: Aux côtés de la NFDN, CBM rappelle au gouvernement, aux autorités et aux autres organisations leur devoir de rendre leur aide d’urgence inclusive.

Zimbabwe

Au Zimbabwe, le partenaire local de CBM, Jairos Jiri Association (JJA), s’occupe de l’aide d’urgence qui se concentre sur les provinces de Masvingo et de Manicaland, dans l’est du pays. Grâce au projet d’aide d’urgence ‘corona’, les personnes en situation de handicap, leurs familles ainsi que d’autres personnes vulnérables obtiennent des cash transfers. JJA a déjà été en charge du projet d’aide d’urgence CBM après le passage de l’ouragan Idai en mars 2019 et pendant la sécheresse qui a sévi dans ces deux provinces à la suite de cette catastrophe.

La Chaîne du Bonheur met à disposition pour les projets qu’elle cofinance en Indonésie et au Zimbabwe respectivement 30'000 et 100'000 francs supplémentaires. 

Exigences de CBM

Dans la crise actuelle, CBM est également impliquée au niveau politique pour garantir les droits des personnes en situation de handicap. Même pendant la crise du coronavirus, les normes internationales en matière de droits de l'homme doivent être respectées. L'article 11 de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes en situation de handicap stipule que dans les situations dangereuses, toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour protéger et assurer la sécurité des personnes en situation de handicap. Cela signifie que tous les programmes et projets des gouvernements, des organisations de développement et d'aide d'urgence et des organisations multilatérales doivent garantir les droits des personnes en situation de handicap et leur égalité d'accès, en particulier pour les femmes et les filles handicapées. Dans toutes les mesures, des données désagrégées - au moins par type de handicap, âge et sexe - doivent être collectées. C'est alors seulement que l'on pourra évaluer dans quelle mesure les dispositions prises touchent également les personnes en situation de handicap. Ainsi seulement pourra-t-on s'assurer que les personnes en situation de handicap ne sont pas laissées de côté. En outre, CBM mise sur les paramètres suivants:

  • Participation: Les organisations d'autoreprésentation des personnes en situation de handicap doivent être activement impliquées dans la sensibilisation de ces dernières et de leurs familles, ainsi que dans la planification, la mise en œuvre et l'évaluation des mesures de lutte contre le coronavirus. 
  • Accès à l'information: Les informations sur le coronavirus doivent être disponibles dans des formats accessibles, notamment en langue des signes, en langage simplifié et en braille.
  • Egalité d'accès aux soins de santé: Les personnes en situation de handicap, y compris les femmes et les filles et les personnes en situation de handicap ayant une identité de genre non-binaire, doivent avoir un accès égal aux soins médicaux et aux mesures de sauvetage. Cela signifie, d'une part, un traitement équitable et non discriminatoire, même lorsque les ressources sanitaires sont rares, et, d'autre part, une communication sans entrave avec le personnel de santé.
  • Egalité d'accès aux services de base tels que le revenu et l'éducation: Les besoins fondamentaux des personnes en situation de handicap, et en particulier des femmes et des filles, doivent être satisfaits sur un pied d'égalité et l'accès aux revenus et à l'éducation doit être garanti. Les supports de cours en ligne doivent être accessibles afin que les filles et les garçons en situation de handicap puissent participer à l’enseignement scolaire ou que les parents handicapés puissent aider leurs enfants. 
  • Garantie des services d’assistance aux personnes en situation de handicap: En temps de crise, les communautés ont un rôle particulier à jouer. Les mesures qu’elles prennent doivent également inclure les personnes en situation de handicap et leurs familles et garantir que les services locaux d’assistance aux personnes handicapées continuent d'être fournis (par exemple pour l'hygiène personnelle, la nourriture et les boissons, etc.) Les personnes en situation de handicap et les personnes qui travaillent avec elles doivent avoir accès à du matériel de protection. 
  • Prévention de la violence fondée sur le sexe: Les femmes et les filles en situation de handicap ainsi que les personnes handicapées ayant une identité de genre non-binaire sont les plus exposées à l'exploitation, à la violence et aux abus en raison des mesures de confinement et de la distanciation sociale. C'est pourquoi des mesures appropriées doivent être prises pour prévenir toutes les formes d'exploitation, de violence et d'abus à l'encontre des femmes et des filles en situation de handicap et des personnes handicapées ayant une identité de genre non-binaire. Les personnes en situation de handicap vivant en institution sont particulièrement exposées à un risque accru de violence si les organismes de visite et de contrôle indépendants sont jugés indésirables. En outre, l'accès à la justice n'est souvent pas possible pour les personnes handicapées - une situation qui, comme l'expérience l'a montré, s'aggrave en cas de crise.

Comment apporter votre aide

Aidez-nous pour que les personnes en situation de handicap ne soient pas oubliées pendant cette terrible crise. Chaque montant est précieux.


Partager le contenu

Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil
Logo CBM Mission chrétienne pour les aveugles, Page d'accueil